Environnement

Propositions et conclusions du schéma de développement commercial du Pays de l’Alsace du Nord

Conforter le rôle de pôle commercial majeur de Haguenau-Schweighouse et diversifier l’offre commerciale au centre-ville

  • Veiller au maintien, voire au développement de l’offre commerciale au centre-ville.   

Malgré une assez bonne structuration, plusieurs points faibles sont à relever, et notamment dans les secteurs de la culture et des loisirs (micro-informatique, son et hi-fi). Le futur centre commercial de la Place Barberousse devrait peut-être partiellement combler certains manques.

  • Limiter l’évasion vers Strasbourg et l’Allemagne, où de nombreux projets commerciaux existent (Les Passages de l’Etoile à Strasbourg, centre commercial à Karlsruhe, zone commerciale à Baden Baden et à Wôrth am Rhein).
  • Maintenir un équilibre du commerce de centre-ville au regard des zones commerciales périphériques.
  • Les zones commerciales ont été développées pour optimiser le confort d’achat (lu consommateur (accessibilité, facilité de stationnement, grande offre commerciale). Le commerce de centre-ville ne peut rivaliser compte tenu de ses contraintes urbaines. Il se doit donc de proposer une offre commerciale complémentaire, dans un environnement de qualité (extension de la zone piétonne, accessibilité du stationnement...).
  • Veiller au renouvellement des petites entreprises artisanales et des commerces de détail.

Consolider le pôle de Wissembourg

Wissembourg représente le pôle d’équipement vers lequel s’oriente le nord du Pays. Il fournit en effet à son territoire l’ensemble des commerces, services et équipements nécessaires à la population. Il faut donc le consolider et veiller à ne pas favoriser des projets qui pourraient l’affaiblir.


Développer l’attractivité des pôles intermédiaires et dynamiser le commerce pour mieux répondre aux attentes de la population : Niederbronn-Reichshoffen, Bischwiller et Brumath
Améliorer le confort d’achat et l’image du commerce (équipements publics, stationnement, qualité des aménagements, modernisation des points de vente...).
Soutenir une dynamique commerciale s’appuyant sur des actions de communication, d’animation et suscitant l’implication des commerçants.


Convient-il de développer l’offre commerciale dans le secteur de la région de Brumath/ Basse-Zorn/Gambsheim-Kilstett ?
Durant ces dernières années, ce secteur a connu une importante croissance démographique. Si la région de Brumath n’est pas commercialement sous-équipée, ce n’est pas le cas de la Basse-Zorn et de Gambsheim-Kilstett.
Situé entre la CUS et Haguenau, ce secteur est naturellement confronté à une évasion vers ces deux pôles. On ne peut toutefois vraisemblablement envisager la création d’une véritable polarité commerciale, mais plutôt le renforcement de l’offre de proximité...


Comment gérer l’évolution de la bande rhénane ?
Les communes situées le long du Rhin et de l’autoroute A35, bénéficiant d’un accès rapide à Strasbourg, connaissent une importante croissance démographique. Elles sont éloignées les unes des autres et une centralité est difficile à imaginer. Les réponses sont à rechercher par une meilleure connaissance de l’équipement et des habitudes de consommation allemands.


Favoriser le maintien et la complémentarité entre les commerces ruraux de proximité
- Faut-il limiter le développement des grandes surfaces alimentaires ?
Les supermarchés traditionnels et le maxidiscompte tendent à se développer dans de nombreuses communes (et notamment dans les communes de la bande rhénane) alors que l’offre alimentaire est globalement déjà très présente (densité en surfaces de supermarchés la plus importante de tous les pays). Comment gérer les nombreuses sollicitations ?

Aider la reprise d’activité

Ici comme ailleurs, la problématique de la transmission d’entreprises est un enjeu majeur, près d’un tiers des artisans ayant plus de 50 ans.

Maintenir et conforter le commerce non sédentaire et les solutions alternatives comme les commerces multi-services, les livraisons à domicile.
57 communes ne possèdent aujourd’hui aucune grande surface ou petit commerce alimentaire. Leur nombre reste stable mais l’approvisionnement des personnes à mobilité réduite se pose. Les commerces multi-services apparaissent comme une solution possible...

Mieux connaître les pratiques d’achats transfrontalières et l’équipement commercial du pays voisin
Pour conforter l’attractivité du commerce local.
Source : Schéma de développement commercial du Bas-Rhin