Pays de l’Alsace du Nord

SITUATION GEOGRAPHIQUE

Très marqué par sa position frontalière, le Pays de l’Alsace du Nord est le plus grand des quatre Pays du Bas-Rhin. Il compte près de 221 000 habitants répartis dans 144 communes.

Le Pays de l’Alsace du Nord est constitué par :

Haguenau

Situé à 30 km de Strasbourg, et à 20 km de la frontière allemande, Haguenau est la seconde ville du Bas-Rhin après Strasbourg. Elle compte plus de 34 000 habitants et représente le principal pôle urbain d’Alsace du Nord avec une zone de chalandise de plus de 200 000 habitants.

Le reste du Pays est fractionné en bassins de vie.

Le plus grand de ce bassin de vie s’organise autour de Wissembourg, deuxième pôle du pays de l’Alsace du Nord, comporte 25 communes et 27 000 habitants qui s’étire le long de la frontière nord du pays. Son économie est bien équilibrée, avec une légère orientation industrielle, liée à la présence de quelques grandes entreprises de l’industrie des biens d’équipements, de la chimie et de la filière automobile.

Le deuxième bassin en terme de population se dessine autour de l’agglomération de Niederbronn-Les-Bains-Reichshoffen, à la fois chef-lieu de canton, ville thermale et siège de l’entreprise De Dietrich. C’est aussi la sphère industrielle qui ressort dans l’économie des bassins de Soultz sous Forêts, Pfaffenhoffen et Mertzwiller. Seul le bassin de Woerth est davantage orienté vers des emplois de type résidentiel.

A l’Est du territoire, les bassins de Seltz, Soufflenheim et Drusenheim, situés le long du Rhin et de l’Autoroute A35 bénéficient d’un accès facile vers Strasbourg et vers l’Allemagne. Le plus grand, celui de Seltz, est sous forte influence des centres allemands voisins. De nombreux allemands y habitent et environ la moitié des résidants de ce bassin vont travailler Outre Rhin.

Au sud du Pays, les bassins de Brumath, Hoerdt, La Wantzenau font partie de la grande périphérie strasbourgeoise. Ils se caractérisent par une densité de population élevée (200-240 habitants/km²) et par une croissance démographique forte et constante. Les bassins de la Wantzenau et de Hoerdt ont une économie davantage tournée vers la sphère industrielle (industrie, commerce de gros, logistique, services aux entreprises). En revanche, dans celui de Brumath, plus de la moitié des emplois relèvent de l’économie résidentielle.


UNE EVOLUTION DEMOGRAPHIQUE FORTE

Les années quatre-vingt-dix ont été des années de forte croissance démographique sur ce territoire. Entre 1990 et 1999, la population y a augmenté d’environ 17 000 personnes, soit 0,9 % par an.

Cette progression, supérieure à celle du département et de la région, est le résultat de la combinaison d’un excédent naturel en hausse et d’un bilan migratoire fortement positif (environ 10 000 nouveaux habitants).

Les nouveaux arrivants sont essentiellement des jeunes trentenaires, plutôt qualifiés : quatre d’entre eux sur dix sont cadres supérieurs ou cadres moyens. A l’inverse, entre 15 et 24 ans, le solde migratoire est négatif, les jeunes partant faire leurs études en dehors du pays.

Source : Schéma de développement commercial du Bas-Rhin