Environnement

Propositions et conclusions du schéma de développement commercial du Pays Bruche Mossig Piémont

Rendre les centres-villes plus attractifs

Le taux de fréquentation des centres-villes de ce secteur, Molsheim, Obernai et Schirmeck notamment, est faible par rapport à celui des centres-villes des autres villes moyennes du département.
Il faut donc diversifier l’offre commerciale de manière sélective et concertée pour garantir un développement à la fois complémentaire de l’existant et attractif pour une plus large part de la population concernée et éviter ainsi une évasion trop systématique vers les polarités de l’agglomération strasbourgeoise. Les manques concernent quasiment tous les segments de consommation : l’équipement de la personne, l’équipement de la maison, le bricolage-jardinage (dans les secteurs du bricolage lourd et des revêtements de sols et murs) ainsi que la culture et les loisirs (dans la micro-informatique, les livres, le son...).

Développer les coopérations intercommunales pour consolider de véritables pôles de proximité

Sont plus particulièrement concernées la vallée de la Bruche et les zones dites de montagne.
La pérennisation du commerce rural peut notamment passer par une offre de multiservices et de commerces non-sédentaires.

Soutenir le commerce des centres-bourgs pour accompagner les contournements routiers

La réalisation des contournements de Schirmeck et de Marlenheim devra notamment s’accompagner de programmes forts d’animation du commerce et de l’artisanat afin d’assurer un redéploiement commercial des centres-villes.

Dynamiser l’offre touristique et tirer profit du potentiel du pays

Les collectivités et les associations doivent mener des réflexions communes sur les actions à mener pour lier commerce et tourisme.

Source : Schéma de développement commercial du Bas-Rhin