Réception Nouvel An

Voeux 2012 du Président André Marchand

BIENVENUE à la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin
Mesdames, Messieurs bonsoir,

Je suis particulièrement heureux de vous recevoir dans ce bel édifice et remercie le Président de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin Jean-Luc Heimburger de nous permettre d’y tenir notre réception Nouvel An. Je tiens à lui renouveler publiquement tout mon soutien, ainsi que celui de notre Groupement.

Je profite de l’occasion qui m’est donnée pour remercier le Président et les Membres du Bureau de la CCI pour le soutien qu’ils nous accordent tout au long de l’année.

Je suis particulièrement heureux de saluer la présence parmi nous de :

  • Jean-Louis Hoerlé, Président de la CCI de Région Alsace,
  • Bernard Stirnweiss, Trésorier de la CCI de Région Alsace,
  • Catherine Bourget, DIRECCTE Secteur Commerce et Artisanat ;
  • Yves Le Tallec, Conseiller Général du Bas-Rhin, représentant le Président Guy-Dominique KENNEL ;
  • Jean-Jacques Gsell, Conseiller Général du Bas-Rhin, Adjoint au Maire de Strasbourg, chargé du Tourisme, du Commerce et de l’Artisanat ;

Les Membres du Bureau de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin

  • Marc Weill, Vice-Président
  • Thomas Riegert, Secrétaire
  • Sonia Kleiss-Stark, Directeur Général de la CCI ;
  • Geneviève Werlé, Directrice du Commerce et du Tourisme de la CCI ;
  • Patrick Heulin, Directeur de la Communication de la CCI ;les Membres Elus de la CCI,
  • François Fuchsbauer, Service de l’Animation Economique de la Chambre de Métiers d’Alsace ;
  • Philippe Recous, Directeur Départemental de la Protection des Populations ;
  • Caroline Gomes, Direction du Développement Economique et de l’Attractivité de la CUS ;
  • Jacques Muller, Directeur du Travail ;
  • Francis Hirn, Directeur Général des Dernières Nouvelles d’Alsace ;
  • Georges Waltz, Président de la CGPME Alsace ;
  • Olivier Klotz, Président du MEDEF d’Alsace ;
  • René Tourrette, Président de l’Association Les Vitrines de Strasbourg ;
  • Vincent Houllé, Président de l’Association Les Vitrines de Colmar et Président de PIRANA ;
  • Claude Cornoueil, Président du Syndicat des Commerçants Non Sédentaires, Président du Régime Social des Indépendants – RSI ;
  • Eric Sander, Secrétaire Général de l’Institut du Droit Local Alsacien Mosellan ;
  • Bernard Renck, Président de la Délégation Régionale Alsace de la Fédération Nationale de l’Habillement ;

Nos Juges Consulaires ;
Nos Conseillers Prud’hommes ;
Les nombreux Présidents d’Associations de Commerçants et d’Artisans,
Les Représentants de la grande distribution ;
Les Représentants de la Presse.

Je voudrais saluer nos partenaires :

  • és énergies strasbourgreprésentée par Mme Carole Diss et M. Christian Kohler
  • La Banque Populaire d’Alsace

Je remercie également les Membres du Comité Directeur du Groupement de leur présence, notamment mes Vices Présidents :

Marc Weill, Pierre Bardet et Serge Jung.

Pierre Marx et Jacques Gernet respectivement secrétaire-membre et secrétaire-membre adjoint de notre comité.

Saluer et remercier Noëlle et Gisèle Monschin pour leur engagement permanent pour le commerce.

Le Groupement Commercial du Bas-Rhin regroupe toutes les formes de commerce, du commerce indépendant à la grande distribution, en passant par le hard discount, facilitant grandement les relations et les rencontres entre toutes les formes de commerce.

Du nord au sud du département, toutes les associations de commerçants et artisans des grandes et moyennes villes du département y sont représentées.

Benfeld - Bischheim – Bischwiller - Bouxwiller - Brumath - Drusenheim - Erstein - FAP - Haguenau - Illkirch-Graffenstaden - Ingwiller - Lingolsheim - Molsheim - Mutzig - Oberhausbergen - Obernai - Proval - Rosheim - Saverne - Schiltigheim - Soufflenheim - Strasbourg - Villé - Wissembourg ARCO 16 - Pac Sauer Pelchelbronn

 

BONNE ANNEE A TOUTES ET A TOUS.

Bienvenue à ce qui est depuis quelques années notre rdv habituel  pour célébrer la nouvelle année.

Une bonne année que je vous souhaite au nom du Bureau, du Comité et du Secrétariat de notre Groupement.
Une très belle année 2012 pour vous-même, vos familles, dans vos entreprises ou vos activités professionnelles.

Des vœux de santé, de prospérité, de sérénité pour une année positive, communicative, qui devra être créatrice d’énergie et de dynamisme et le tout avec le sourire et le service. Des voeux qui ressemblent plus à un ordre de marche et qui devront nous motiver dans nos actions pour cette nouvelle année qui s’annonce difficile avec ses trop nombreuses incertitudes économiques.

Une année durant laquelle nous serons sans doute appelés à nous croiser plus souvent afin d’échanger, l’actualité économique nous imposera sans doute de montrer aux responsables politico-économiques l’importance de notre rôle social et économique dans la société

Mais auparavant que pouvons-nous retenir de l’année 2011 ?

Tout d’abord que nous avons connu un très bon début d’année, notamment dans le domaine de l’équipement de la personne. Pourtant après les bonnes ventes du premier semestre, le marché s’est brutalement retourné, les soldes en juillet ont été très mauvais et les collections d’automne-hiver se sont mal vendues suite à un été indien qui n’en finissait pas.

Avec les températures qui étaient exceptionnellement douces, sauf les 3 derniers jours, les cinq prochaines semaines de soldes seront primordiales pour l’écoulement des stocks.

L’an dernier à pareille époque j’évoquais déjà le problème du démarrage des soldes au 2 janvier en Lorraine. Cette année encore la colère des commerçants des villes riveraines aux départements lorrains est légitime et ils m’ont très souvent interpellé ces derniers jours. Si la situation n’a pas évolué en notre faveur pour cette année, ce n’est pas faute d’être restés inactifs.

Comme je l’avais annoncé l’an dernier, nous avons sollicité et interpellé l’ensemble des parlementaires alsaciens, députés et sénateurs pour mettre un terme à cette situation ubuesque.

Au mois de juillet dernier Marc Weill et moi-même, à l’initiative et en compagnie de M. François Loos, avons rencontré M. Yann Drouet, Directeur de Cabinet de M. Frédéric Lefebvre.

Lors de cette entrevue, M. Drouet nous a expliqué

  • que le principe de fixer des dates différentes par décret en fonction d’une forte saisonnalité des ventes dans les régions frontalières est inscrit dans la loi LME,
  • que la dérogation obtenue par la Lorraine ne pouvant pas être remise en cause, la solution pour mettre fin à la distorsion de concurrence avec les départements lorrains serait de prendre un décret permettant à l’Alsace de démarrer les soldes d’hiver également le premier jour ouvré de janvier.

Cependant, je vais vous donner lecture d’un extrait de la réponse du Ministre de l’Economie François Baroin aux parlementaires alsaciens, qui ne va pas vraiment dans le même sens des propos tenus par M. Drouet :

« Le Préfet a fait savoir, en date du 10 novembre 2008, que le Bas-Rhin ne connaît pas de saisonnalité des ventes au moment des périodes de soldes dans la mesure où il n’existe pas d’afflux touristique particulier durant la période estivale ou pendant les vacances scolaires d’hiver.

La proximité de l’Alsace avec l’Allemagne ne justifie pas un système dérogatoire aux dates prévues par le décret dans la mesure où les soldes ont été intégralement libéralisés outre Rhin depuis 2004 ce qui exclut la possibilité de faire coïncider les dates des soldes français avec celles des soldes allemands.

Le fait pour un département d’être mitoyen avec un département ou une zone bénéficiant d’une dérogation n’entre pas dans les critères fixés par la loi  » .

Et de conclure sa lettre : « Pour ces raisons, il ne me semble pas opportun d’envisager l’organisation dans les prochains mois d’une nouvelle table ronde sur les soldes saisonniers et les soldes complémentaires qui relancerait le débat et pourrait mettre à nouveau le Gouvernement en porte à faux à l’endroit des organisations professionnelles. »

Tout d’abord je tiens à vous faire de notre incompréhension par rapport à la décision de la préfecture du Bas-Rhin qui ne s’est pas pris la peine de consulter les organisations professionnelles, ni la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin.

Avouez que c’est ridicule de ne pas vouloir de zones de concurrence au moment des soldes entre régions et les pays frontaliers, mais entre les régions d’un même pays, oui !!!

Comme vous le voyez la situation est loin d’être résolue mais nous poursuivrons nos actions pour arriver à un résultat satisfaisant pour le plus grand nombre des commerçants pour les soldes de janvier 2013.

Je ne reviens pas sur les soldes flottants qui mettent vraiment à mal les soldes traditionnels. Et ce n’est pas la multiplication des promotions ou le développement du e-commerce qui constituent autant d’opportunités d’achat à prix réduit, qui vont sauver l’intérêt du consommateur pour les soldes, qui sont et qui doivent rester un moment clef dans la vitalité commerciale de nos villes.

Tout le monde est unanime pour dire que l’Alsace doit rester une région à taille humaine, avec ses valeurs qui lui sont chères, avec une harmonie sociale, le tout sur un territoire équilibré en termes d’aménagement économique notamment commercial.

Aujourd’hui nous nous posons des questions bien légitimes.

  • Quelle place nos élus locaux et parlementaires veulent donner au commerce et au commerce  de centre-ville en particulier ?
  • Comment vont-ils soutenir le fameux lien social du commerçant avec la population qu’ils prétendent vouloir sauvegarder à tout prix ?

A l’heure à laquelle tous parlent de consolider et de valoriser les centres-villes, les bourgs centres, nous allons profiter des élections pour poser toutes ces questions et d’autres aux futurs candidats et candidates aux législatives.

 

 

 

 

Il faut absolument que nous sensibilisions les Pouvoirs Publics et les Politiques sur la nécessité de préserver le tissu économique de nos bourgs centres. Le commerce est le premier employeur sur le département, pourtant nous craignons vraiment que la paupérisation des petits bourgs et des villes moyennes s’accentue.

Rien que sur l’année 2011, ce sont près de 33 000 m² de nouvelles surfaces qui ont été accordées, va falloir multiplier les apéros de soutien au commerce de proximité.

Le 25 avril prochain nous allons connaître un buz médiatique pour l’ouverture du centre de marques de Roppenheim. Personnellement ce n’est pas uniquement le 25 avril qui m’inquiète, mais les 26, 27, 28 et tous les jours suivants.

Quelles seront les répercussions pour le commerce sur l’ensemble du département ?

600 emplois sont annoncés sur un seul site, mais à terme nos craintes sont réelles pour les emplois dans les commerces du département, notamment dans le secteur de l’équipement de la personne.

A titre d’exemple, l’ouverture du magasin Décathlon à la Vigie qui a déstabilisé une partie du commerce notamment en sportswear et ce jusque sur le Piémont des Vosges. C’était en 1994, inutile de vous dire que la situation ne s’est pas améliorée depuis.

Aujourd’hui c’est Roppenheim, ailleurs ce sont d’autres centres de marques qui sont en projet, à Sainte Croix en Plaine, près de Colmar et à Saint Louis près de la frontière Suisse.

Au mois de septembre dernier nous avons relancé l’association PIRANA afin de mettre en place un collectif régional du commerce pour s’opposer à ces projets.

Les zones de chalandise ne connaissant pas de frontières, ni géographiques ni administratives, c’est donc naturellement que nous nous associons à nos collègues haut-rhinois.

Il n’est pas inutile ce soir de rappeler que grâce à l’action de PIRANA, du Groupement Commercial du Bas-Rhin, des associations de commerçants, des organismes consulaires, nous avons réussi à retarder la réalisation du village de marques de Roppenheim de 8 années.

Nous sommes 4 représentants du commerce bas-rhinois à soutenir Vincent Houllé, Président des Vitrines de Colmar et nouveau Président de PIRANA dans ses actions :

  • M. Pierre BARDET
  • M. Bernard RENCK
  • M. André FISCHER
  • et moi-même.

Les statuts de l’Association PIRANA ont été modifiés lors d’une Assemblée Générale Extraordinaire pour permettre à l’Association de pouvoir émettre des poursuites judiciaires contre les projets d’implantation en Alsace.

Son objet comporte désormais

  • la prévention des atteintes au cadre de vie et environnement
  • la communication et l’information à la population
  • la participation à toute manifestationla défense du cadre de vie et de l’environnement.

 

L’association PIRANA pourra effectuer des actions dans le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, les départements limitrophes sur les projets frontaliers, ainsi que dans les zones de chalandise qui ont un impact sur l’Alsace.

Nous avons d’autres dossiers chauds et brûlants, notamment du côté de Vendenheim, là ce sont 5 875 m² qui sont accordés, sans aucune consultation préalable, comme cela aurait dû être le cas. Le Groupement Commercial du Bas-Rhin soutient les Vitrines de Strasbourg qui ont déposé un recours en CNAC (la commission statuera demain le 17 janvier).

En 2012,

  • nous suivrons les dossiers habituels, à savoir la journée de solidarité que nous préconisons le Jeudi 17 mai (Ascension), les ouvertures des dimanches avant Noël,
  • nous irons à la rencontre de Vincent Houllé, Président des Vitrines de Colmar,
  • nous poursuivrons notre travail avec l’institut du droit local afin que les ouvertures des dimanches avant Noël pour Strasbourg dépendent de décisions municipales, tout comme pour Metz et Mulhouse.

Voilà mesdames et messieurs, les actions ne manquent pas, comme vous le voyez, notre Groupement travaille avec ardeur, vigueur et conviction à la défense des intérêts des commerçants et ce soir je ne vous ai pas parlé des ouvertures des commerces le dimanche, un dossier qui un jour ne manquera pas d’arriver sur mon bureau, mais c’est une autre histoire qui ne manquera pas de nous tenir en haleine.

Un mot pour terminer sur le travail de la commission commerce de notre chambre de commerce que je préside depuis un an.

Notre commission a déjà travaillé sur de beaux dossiers, tout comme la direction commerce a également mis en place entre autre la soirée du e-commerce qui d’ailleurs sera reconduite cette année, la charte de l’accueil qui connait un succès grandissant…

Ce soir je tiens à mettre en avant deux actions très importantes et primordiales pour l’avenir de nos professions.

Tout d’abord :

Une enquête sur le comportement d’achat des consommateurs. Ce sont 3 300 ménages sur 8 Secteurs différents de notre département qui ont été interrogés sur leurs modes d’achat, les commerces qu’ils fréquentent régulièrement.

Cette étude sera très prochainement sur le site internet Alsaeco qui en présentera les plus grandes lignes.

Cette enquête est très riche en renseignements, tant pour les commerçants, les associations de commerçants, les élus locaux, maires, présidents de communautés de communes…

Toutes ces informations seront également très utiles sur des dossiers concernant l’aménagement du territoire.

Nous irons à la rencontre de toutes les collectivités, des commerçants qui le souhaitent afin de présenter les résultats de cette étude.

Pour la deuxième année consécutive notre CCI a organisé la journée du commerce de proximité.

Une rencontre festive pour une journée basée sur les valeurs de la proximité et des échanges entre les commerçants, leurs clients et la population. Cette rencontre informelle permet au commerce local de démontrer à nos clients qu’il est nettement plus agréable de faire ses courses en ville plutôt que sur le coin d’une table de son salon devant la télé.

Cette journée du commerce de proximité déclinable dans toutes les  villes du département doit être un moment fort du commerce.

A nous tous de nous en donner les moyens, en tant que Président du Groupement Commercial et de la commission commerce, je m’engage à mutualiser nos moyens.

Je vous remercie et vous invite au caveau pour le verre de l’amitié.