Les 10 ans de la Soirée du Commerce

"Du style, du rythme, de l’ambiance"

 

Le 8 novembre 2010, s’est tenue à l’Illiade la 12ème édition de la Soirée du Commerce organisée par le Groupement Commercial du Bas-Rhin, en collaboration avec la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin et en partenariat avec la Banque Populaire d’Alsace, ES énergies Strasbourg et la Communauté Urbaine de Strasbourg auxquels nous réitérons nos remerciements les plus chaleureux. Cette soirée a rassemblé quelque 150 participants et a accueilli de très nombreuses personnalités.

Extrait de l’intervention d’André Marchand
Président du Groupement Commercial du Bas-Rhin

« Et, justement que s’est-il passé en deux ans …

La crise financière et économique qui a eu un effet dévastateur sur les emplois, notamment en Alsace, avec forcément de fortes répercussions sur nos activités.
Beaucoup de décisions ont été prises et pas toujours favorables au commerce, la loi LME tant redoutée à l’époque étant passée par là.
Même si le bon sens quelquefois semble l’emporter… fort heureusement les soldes flottants sont remis en cause, une vraie bonne nouvelle pour le commerce en général et le commerçant indépendant en particulier.
Je le répète la mise en place des CDAC que nous redoutions tant à l’époque a eu un effet terrible sur notre environnement. De trop nombreuses municipalités ou intercommunalités, sous prétexte de relancer l’économie de leur secteur, soutiennent de nouveaux projets souvent démentiels, j’en veux pour preuve les 8 000 m² à Dorlisheim et les 20 000 m² à Ste Croix en Plaine. Et je ne parle pas de Roppenheim qui aboutira forcément à un moment donné… Le nouveau stade de Strasbourg semble ressortir des cartons.  Il est vrai que, dans le cas de Dorlisheim comme de celui du grand stade de foot à Strasbourg, l’on ne supprime pas le commerce…. On ne fait que le déplacer, le dupliquer des centres villes pour le rassembler autour d’un hyper centre commercial qui devrait financer un stade de foot ou un cinéma. Comme pour la sauvegarde du grand hamster d’Alsace, à quand une loi ou une directive européenne qui demande avec force et forte amende à la clef une obligation de maintien du commerce indépendant dans les bourgs centres ? A ce sujet, je salue la décision du Conseil Général du Bas-Rhin de soutenir les commerces en milieu rural et la mise en place de commerces multi services, mais je crains qu’à ce niveau de l’action ce soit souvent trop tard. Car il est difficile de prétendre maintenir des commerces multi services proches de la population si à quelques kilomètres de là, et au même moment, l’on autorise la création de nouvelles zones commerciales ! Un étrange paradoxe… on crée de nouvelles zones gigantesques totalement disproportionnées, puis on observe les dégâts et au final on regrette soudain le manque de convivialité, de sociabilité et de proximité des centres villes. Ce sont les conséquences directes des nouvelles orientations des CDAC où les porteurs de projet ne sont plus dans l’obligation de prendre en compte l’offre commerciale existante, ni dans l’obligation de consulter les chambres consulaires. Cette situation est dangereuse et il faut absolument que les chambres consulaires soient à nouveau consultées, que nous menions une réflexion entre commerçants, associations de commerçants, élus locaux avec le Conseil Général pour retrouver un équilibre entre toutes les formes de commerce équitablement réparties sur l’ensemble de notre département. Et pour cela il existe des outils.
Dans quelques jours vous serez appelés à élire vos représentants à la CCI pour un nouveau mandat de 5 ans. Le Groupement Commercial est partie prenante et s’est engagé avec et autour de Jean Louis Hoerlé, notre Président issu du monde du commerce, pour mettre en place une équipe d’hommes et de femmes proches de toutes les formes de commerce et de l’ensemble des territoires de notre département. Les chantiers sont nombreux, je vous invite à voter massivement pour élire vos représentants. Pour ma part je me lance dans cette nouvelle expérience, avec pour objectif d’être le fidèle porte parole de notre organisation professionnelle.
 

Extrait de l’intervention de Pierre Bardet,
Président de la Soirée du Commerce 

«  La Soirée du Commerce organisée par le Groupement Commercial du Bas-Rhin est un cocktail dosé où vous entendrez des commerçants témoins pour un partage d’expériences et de défis relevés, un conférencier de talent renommé Philippe Rucheton et un grand diner spectacle que je souhaite en tant que Président de cette soirée le plus convivial possible.
Au programme le chanteur révélation Bobby et sa voix envoutante et notre célèbre humoriste Huguette Dreikaus avec ses sketchs décapants et bien sûr le traditionnel prix Soirée du Commerce 2010.
Il est important de nous retrouver tous les deux ans pour partager, écouter des nouvelles expériences et prévoir un avenir qui nous paraît parfois incertain mais où nous devons rester plus que positifs. Face aux bouleversements géo-commerciaux tout azimuts nous devons rester plus que vigilants et surtout regarder à 360° autour de nous. Depuis notre dernière soirée du commerce tout a tellement bougé. Internet prend de l’ampleur et le commerce de proximité n’a pas le droit de rater les opportunités offertes par cet outil. Bouger aussi avec cette fameuse loi LME que je qualifierai d’imbécile Ces fameux soldes flottants sans concertation réelle perturbent les consommateurs qui ne savent plus quel est le juste prix et désorganisent la bonne marche du commerce. Aujourd’hui ces soldes flottants dérivent déjà et j’espère fortement que nous allons les couler ! Bouger également avec l’arrivée prochaine de ces fameux faux magasins d’usine à Roppenheim que nous avons, grâce à nos actions collectives, réussi à repousser de plus de 6 ans et peut être davantage.
Danger maintenant avec les projets dans le  Haut-Rhin et le fantôme du grand stade et ses surfaces commerciales importantes qui refont surface. Attention ces projets là ne sont que des projets spéculatifs et risquent de générer des friches commerciales comme il existe des friches industrielles.
Alors ensemble ne détruisons pas ce que nous avons patiemment construit. Il faut le respect d’une saine concurrence pour ne pas susciter un infarctus du cœur de nos villes ! Ensemble soyons positifs et innovants pour que vive longtemps le commerce de demain !

Le café du commerce

LA CONFERENCE :
"Consommer autrement ! Phénomène de mode profonde et durable ?
Qui seront demain nos clients ?"

Une ambiance festive !

 


                                                           

 

Au Menu : rencontres, témoignages, conférence, spectacles

Pus de 250 commerçants du département ont répondu à l’invitation du Groupement Commercial du Bas-Rhin pour fêter les 10 ans de la Soirée du Commerce au Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg. Cet événement exceptionnel était organisé de main de maître par Pierre BARDET qui a créé ce concept unique en 1994.

 

 

 

 

La Présidente Catherine SALOMON, dans son intervention, a invité la nombreuse assistance à la bonne humeur et à l’évasion sans oublier de rappeler que "le Groupement a le souci constant de l’amélioration de la condition de "commerçant".

Le métier de commerçant, s’il n’est pas le plus vieux métier du monde, existe depuis l’Antiquité, il a survécu aux "révolutions" de toute nature et il est l’élément indispensable pour que dans les villes, les villages et les quartiers la vie ne s’arrêtent pas.
Et que pour relever les défis qui nous attendent, être acteurs de notre développement, il faudra continuer à apporter à nos clients quelque chose d’indispensable : un service, un avantage, une réponse à leurs attentes, un sourire, de la convivialité ..."

Dans son allocution, le Président de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin Jean-Louis HOERLE a souhaité apporter sa contribution au débat et à la réflexion en évoquant quelques préoccupations fortes et des sujets d’actualité.

Puis place au "Bistrot du Commerce" lancé sur un air de Patrick BRUEL    "On s’était dit rendez-vous dans dix ans ...".

Neuf intervenants des précédentes éditions sont invités par Pierre BARDET à revenir sur leur expérience et dire s’ils avaient toujours les mêmes convictions.

Globalement, Dany SCHLOTTERBECK, Morena CHRISTMANN, Bernard HAUSSER, André MARCHAND, Josiane ARNOLD, André FISCHER, Geneviève WERLE, Bernard GILLET et Pierre BARDET ont passé des messages d’optimisme, malgré la conjoncture difficile.

Ce que l’on peut en retenir ? L’union fait la force, d’où l’intérêt de faire partie d’associations ; ne pas oublier le rôle d’animateur des commerçants, en ville comme en milieu rural ... Ils ont également  dit non aux magasins d’usine et à l’importation du textile chinois…
Le conférencier Jean-Luc PINSON a tenu en haleine la salle en dévoilant quelques clés pour faire face à la "révolution commerciale". Pour le Directeur du Développement du CEFAC un mot d’ordre : anticiper et être réactif dans une France "nomade, de plus en plus âgée et solitaire".

Ensuite place à un dîner très rock’n roll qui réunit un Jean-Luc FALBRIARD, sex-symbol intergalactique, un Jean-Claude BADER en Johnny au top de sa forme et des rythmes endiablés du Groupe VIVA BRASIL.

Gâteau géant, pyramide de champagne ont clôturé cette soirée des 10 ans.